Le business plan a une grande utilité pour les organismes bancaires ou financiers. En tant que créateur d’entreprise, sachez que si vous devez avoir recours à un financement bancaire, ce business plan vous sera réclamé. Au-delà des banques et organismes de crédit, ce document représente une excellente feuille de route. Cela permet de mettre noir sur blanc, vos idées, votre étude de marché ou de concurrence, votre plan de trésorerie de départ, mais aussi votre bilan et compte de résultat prévisionnel. Ce dossier de présentation sur la création de votre future entreprise doit vous permettre également d’analyser la maturité de votre projet professionnel, mais également de considérer la faisabilité tant commerciale que financière.

Un business plan doit répondre à divers éléments tant sur sa construction et rédaction que sur le contenu en lui-même. Une présentation générale du projet, une présentation des produits et services, du modèle économique adopté, les moyens à mettre en œuvre pour parvenir à vos objectifs ainsi que la stratégie commerciale constituent la partie économique de votre dossier. Puis il conviendra d’y ajouter la partie financière qui permet de traduire les éléments économiques en éléments financiers. Une partie juridique pourra notamment être nécessaire en fonction de la forme juridique de l’entreprise.

Au travers de ces éléments, quelle est l’utilité du business plan pour un organisme financier ? De quelle façon le structurer et quels sont les éléments qui doivent être mis en avant ?

business plan

Une utilité pour les organismes financiers et bancaires

Le business plan est, de toute évidence, le support indispensable dans l’éventualité où vous souhaiteriez faire appel à un financement auprès d’organismes bancaires ou d’investisseurs externes. Ce dossier, présentant de façon complète et précise votre projet, permet de rassurer l’investisseur tant sur la faisabilité économique que sur la stabilité financière de ce que vous entreprenez. L’objectif, dans la structuration de votre business plan, est de permettre à votre investisseur, quel qu’il soit, de prendre une position, de s’assurer que vous avez l’étoffe d’un futur entrepreneur ou chef d’entreprise.

Au travers de la lecture et de l’analyse des différents éléments de votre plan d’affaires, l’investisseur doit se sentir sécurisé. Vous devez lui donner envie de vous suivre et le convaincre que le projet que vous lui présentez va connaître un développement qui portera ses fruits, tant pour vous que pour lui. Il est nécessaire que dans votre structuration, vous fassiez comprendre rapidement en quoi consiste le projet, que vous exposiez vos motivations et vos objectifs, et que par la réalisation de ce dossier soigné, précis, clair et concis, vous puissiez faire transparaître tout le professionnalisme dont vous faites preuve.

Au-delà de la présentation générale du projet, de la présentation des produits ou services, de l’analyse du marché démontrant que ce que vous proposez répond à des attentes clients ou encore les moyens que vous escomptez mettre en œuvre pour développer votre entreprise, vous devrez apporter des éléments chiffrés qui retranscrivent tous les éléments économiques que nous venons d’énumérer.


Le business plan : structure et contenu

Dans la structure même de votre dossier, vous devez veiller à différencier les éléments économiques des éléments financiers. Cette partie financière doit contenir divers éléments chiffrés qui seront fonction du secteur d’activité, mais aussi du potentiel de développement de votre projet. Dans le tableau des investissements, par exemple, vous devrez faire apparaître tous les éléments immobilisés dont vous avez besoin pour exercer votre activité. Ce tableau devra notamment stipuler le prix d’achat de chaque investissement avec sa date d’acquisition, sa durée d’amortissement avec le montant de la dotation d’amortissement pour les 3 premiers exercices. Le plan de financement lui doit retranscrire les moyens financiers nécessaires pour que votre projet débute dans les meilleures conditions. Il conviendra également de faire ressortir de manière précise le besoin en fonds de roulement. Afin de permettre à votre futur investisseur de pouvoir juger de la rentabilité de votre projet, votre business plan devra contenir un compte de résultat prévisionnel sur vos 3 premières années d’exercice. De même, le calcul du seuil de rentabilité sera une donnée financière primordiale pour l’investisseur. Cela permettra de déterminer le moment où l’entreprise devrait commencer à faire des bénéfices.

Comme nous venons de le voir, le business plan doit répondre à certaines exigences tant dans sa formulation que dans les éléments qu’il contient. Etre accompagné et conseillé, tout au long de ce processus, c’est la certitude de mettre toutes les chances de votre côté pour mener à bien ce projet.